dimanche 4 mai 2008

Le Code: Kennery ne savait pas

Ryan Kennery me confirme au téléphone que le code de conduite personnelle n'était pas à l'ordre du jour lors de la retraite des membres du BDG en novembre dernier.

Il aurait été mis au courant de l'ébauche en même temps que plusieurs autres étudiants via un groupe Facebook. Or ni lui, ni sa collègue Julia Morris n'ont été consulté avant la récente sortie de l'ébauche.

Kennery se défend en spécifiant qu'il était à son avis plus sage que l'administration consulte les syndicats étudiants sur le campus avant d'en informer les représentants étudiants sur le BDG.

Le principal concerné soutient par ailleurs qu'il existe d'importantes failles dans la présente ébauche et espère que le sujet sera discuté lors de la prochaine rencontre du BDG prévue pour le 26 mai prochain. Il affirme aussi vouloir être plus actif dans la continuation de son mandat l'an prochain en poussant pour la création de deux nouveaux sièges étudiants à la table du BDG.

Donc, l'instance suprême de l'Université s'est abstenue de discuter du code de conduite avec ses membres tout en sachant pertinemment qu'une ébauche allait être proposée à la communauté universitaire durant l'année avec toute la vague de protestations qui allait inévitablement en découler.

Déficit démocratique ou mesure de précaution?

3 commentaires:

Serge MIVILLE a dit...

Heureusement pour Ryan! Mais incroyable le paternalisme que fait preuve l'administration centrale.

Déficit démocratique et pas à peu près.

Renaud-Philippe a dit...

Il se peut qu'il ne savait pas. Mais était-il à la manifestation? A-t-il levé le petit doigt au nom des étudiants? Il me semble que Philippe Marchand, étudiant du cycle supérieur, qui nous quitte en septembre, est plus concerné par cette triste affaire.

Anonyme a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.